Ballade Champenoise

Le nom du village de Chenay viendrait directement du VIIème siècle. C’est d’ailleurs l’un des plus anciens noms du département. Sa première appellation serait « Cannacum ». Plusieurs explications possibles.
Dans la première, « Cannacum » viendrait du domaine de « Cannus » sans doute l’un des premiers propriétaires des lieux, un Romain ou Gallo-romain installé là dans les tout premiers temps de l’occupation romaine.
Chenay situé entre Reims et Fismes se trouvait d’ailleurs en plein territoire de Rems (Les Rems étaient une tribu gauloise qui a donné son nom à la ville de Reims). Les Rems qui ont été parmi les premiers gaulois à pactiser avec l’empire romain par conscience militaire, (ils auraient de toute façon été balayés par les légions de César en cas de conflit) mais aussi par intérêt économique, le commerce…
On peut donc raisonnablement penser qu’un Romain ait acquis des terres dans la région, pour s’y installer. Et puis l’habitude aidant son nom est resté. Autre hypothèse, après vingt ans de bons et loyaux services dans les légions de Rome, un légionnaire a très bien pu recevoir en récompense de ce lopin de terre qui deviendra Chenay… Quoi qu’il en soit, première hypothèse, le nom de Chenay viendrait de celui d’un romain…
La deuxième explication est un peu plus farfelue mais bon pourquoi pas ! (Je la tiens d’un ouvrage datant du XIXème siècle dont les auteurs étaient assez friands d’explications extraordinaires). En fait « Cannacum » ne serait pas une déformation du domaine de « Canus » mais de « Canis ». Et « Canis » en latin c’est un chien, donc Chenay serait en fait le domaine du chien.
Peut-être qu’il y avait là un molosse particulièrement redoutable qui décimait à tour de crocs les moutons de la région. Une sorte de bête du Gevaudant de seconde zone.
Mais c’est aussi peu prestigieux qu’improbable. Si une telle bête avait existé, on retrouverait sa trace dans d’autres ouvrages, ce qui n’est pas le cas…
Autre explication, celle qui je dois l’avouer a ma préférence, est en réalité beaucoup plus simple que les deux autres. Troisième hypothèse : Chenay désignerait un lieu planté de chênes. Une solution qui saute aux yeux du profane mais qui n’effleure que de très loin les spécialistes, j’en veux pour preuve qu’aucun ouvrage à ma disposition n’en faisait mention.
Comme quoi il n’est pas toujours nécessaire d’aller chercher midi à 14 heures. Ou de déterrer un illustre inconnu et un monstre de pacotille. Parfois il suffit comme les enfants de grimper dans les arbres.

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire