Ballade Champenoise

Courgivaux

 

Chateau-de-courgivaux

Dans la Marne il y a des communes dont l’histoire fracassante a marqué à jamais les plaines infinies de la connaissance humaine. Et puis il y en a d’autres plus discrêtes. C’est le cas pour le village de Courgivaux.

A vrai dire, discrète est un doux euphémisme. En fait toute l’histoire de la commune tient à son blason. Ce n’est pas parce qu’il ne s’est jamais rien passé, il y a dû avoir des trucs à Courgivaux mais quoi on en sait rien, tout simplement parce que les archives ont été détruites sous la terreur.

En effet durant cette période pour le moins troublée, le village a eu l’honneur d’accueillir un commissaire révolutionnaire. Commissaire qui visiblement n’avait rien à faire du village et de son histoire. Installé dans l’ancien château des barons de Courgivaux, son passe-temps préféré était de se chauffer les doigts de pieds avec les archives de la commune.

Des siècles et des siècles de registres, d’actes de naissances, de mariages et même d’anecdotes partis en fumée, tout cela pour le petit plaisir de ce cuistre. Il était tellement affable et sympathique que les villageois l’avaient surnommé le Baron des Ronces, c’est pour vous dire ! Du coup vous avez compris qu’après le passage de cet abruti, les habitants de Courgivaux dépouillés de leur histoire ont dû faire avec le reste, et ça ne pèse pas lourd.

En fait tout est sur le blason, un blason divisé en quatre parties. Une première partie symbolise le moulin à vent du pays, oui car c’était important le moulin, pas de moulin, pas de farine, et pas de farine pas de pain ! Mais bon il a été détruit depuis.

Une seconde partie du blason reprend les armes des seigneurs de Courgivaux, dont le nom de famille et toute leur lignée sont partis en cendres. Une troisième partie représente Saint-Maurice, le patron du village. Un centurion romain massacré à cause de sa foi chrétienne. Enfin la dernière partie reprend le blason de la Champagne. Et là mine de rien c’est important, plus qu’un symbole pour les habitants, c’est une façon pour eux d’affirmer qu’ils sont champenois et pas banlieusards.

 

ecusson

Après tout, Courgivaux est à moins d’une heure de Paris. Et oui bien qu’attachés à leur terre, les Valcourtois ont été privés de leur histoire par un seul homme. Il n’ont plus que Saint-Maurice, le symbole des barons de la Champagne et de leur ancien moulin pour remonter le temps d’une terre qu’ils ont si souvent retournée.

La terre d’un certain Goboald à l’origine. Curtis Goboald en latin. Ce qui donna plus tard Courgivaux et ça le nom du village, on est pas près de leur brûler.

 

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire