Ballade Champenoise

Dans la presse

Quelques billets en feuilletant la presse de 1892 et 1891 .

 

Avize le 18 avril 1891
Les auteurs de vols de grains commis à la ferme de Rouge maison (Grauves ) , viennent d »être condannés ; le mari à 6 mois de prison et la femme à 15 jours de la même peine.

Le 19 Avril 1891 
Le Téléphone dans la marne 
nous savons de source officiel que le service téléphonique fonctionnera entre Epernay , Hautvilles , Ay , Mareuil sur ay . Et Reims et Paris se feras en passant par Reims.
On fait en outre , espérer que bientôt Avize , Damery et Dormans seront reliés ce réseau.D »autre part , le téléphone fonctionnera à Chalons dans les mêmes conditions et vers la même époque.

Avize le 7 Mai 1891
La société de gymnastique  » la Française  » prendra part le 10 mai courant , au concour de gymnastique organisé par la société  » les XXI  » , de Bar le duc.

Avize le 30 mai 1891
Une somme de deux cents francs vient d »être versée entre les maims du trésorier de la société  » Française du Secours » , par Madame Aubert Lecureux , présidente du comité d »Avize. Cette somme est dûe à un don fait au comité d »Avize par les familles Aubert Lecureux et Duensing , à l »occasion du mariage de leurs enfants.Au banquet qui réunissait les ouvriers des deux maisons , une quête faite au profit de la même société , a produit la somme de 12 francs.

Avize le 31 mai 1891

Mardi matin à eu lieux les opérations de la commissions de recensement des cheveaux , juments et mulets , sur la place de l »hotel de ville .Plusieurs propriétaires sont sous le coup de procés verbaux dréssés pour non déclarations ou déclarations incomplétes concernant la qualité et le nombre d »animaux susceptibles d »être requis par les autorités militaires en cas de mobilisation.

Il en est de même , parait-il , dans les communes voisines déjà visitées par la commission.

Avize le 04 Juin 1891

La compagnie des chemins de fer de l »Est vient d »établir un nouveau service en vigueur le 1°Juin courant.

Avize le 06 Juin 1891

M.Henri Vix , négociant en vins de champagne à Avize viens de faire don à la ville d »une somme de cinquante mille francs , destinée à la création d »un asile pour viellards , nécessiteux qui seras annexé à l »hopital Augé-Colin.

Le souvenir de cette donnation restera gravé dans la mémoire de nos concitoyens car grace à ces généreux donnateurs nos vieillards , nos infirmes , nos malades auront un abri assuré.

Avize le 07 Juin 1891

Par décret du président de la République , en date du 11 avril 1891 ; M.Paul Desbordes d »Avize , ancien engagé conditionnel de cavalerie , à été nommé sous-ieutenant de réserve et affecté au service des chemins de fer et des étapes par décision ministérielle du même jour.

Avize le 20 Juin 1891

Le comité des dames d »Avize de la société française de secours aux victimes militaires << La croix rouge >> vient de faire distribuer à ses adhérents une élégante brichure contentant le compte-rendu de l »assemblée général du 15 Mars dernier , le rapport sur l »exercise 1890-1891 présente à cette réunion par Mdame la secrétiare , l »exposé de la situation financiére pour la même période donné par le Trésorier et le résumé de la brillante conférence de M.le docteur Weill , médecin principal de l »armée qui à receuilli de si chaleureux applaudissements.

<> qui semblait inconnue il y as deux ans encore dans le canton d »Avize , s »y est implantée rapidement , grace aux efforts et aux demarches actives de quelques dames entiérement dévouées à rendre de si grand services dans les guerres futures.

Avize le 4 Juillet 1891

M.m Lallemant , journaliére à Avize , à trouvé ces jours derniers une piéce de 20 Francs , dans un litre de légumes secs , qu »elle venait d »acheter chez M.m Berthet épicier . Cette honnête femme s »est empressée d »aller remettre sa trouvaille au propriétaire légitime , fort heureux de la probité de sa cliente qu »il a vivement remerciée.

Avize le 25 Juillet 1891

Non loin d »Avize se trouve une vaste maison isolée sorte de colonie ou grouillent des familles entiéres dont la propreté n »est pas la qualité dominante.C »est << Mazagran >> ; Dans ce taudis , on a pour habitude de laver le linge sale en famille.Il s »y passe — tout à l »amiable — des scénes révoltantes , pas un jour ne se passe sans que deux comméres se crêpent le chignon.La justice n »à que rarement à s »occuper de cet état dans l »etat ; on laisse ce peuple s »arranger , le garde-champêtre pourrait d »ailleurs être malmené s »il s »y présentait.

Cependant samedi , cette intéressante colonie était représentée à l »audience.Hortense Poivret , femme Crochet , à administré à son voisin Mollet une copieuse tripotée de coups de poing , et ce , parce que Mollet l »aurait accusée d »avoir volé un chapelet et un livre de messe à sa fille.Elle a mis fin à la petite séance en enfoncant d »un coup de genou , la porte dudit  » Mollet « .

Cet acte de violence — compliqué d »une entrée un peu cavaliére — lui en vaut une amende de 50 frs.

Comme à Mazagran , on à l »habitude de s »écharpper sans qu »il en coute autre chose que des horions , la femme Crochet trouve cette condannation ironique.

Mr.Le Président avait levé séance , que le prévenue poussait encore les hauts cris et clamait :<< J »demande la loi J »veux la justive !>>

Ont as eu toutes la peine du monde à mettre fin à sa bruyante réclamation.

( Indépendant d »Epernay )

Avize le 2 Décembre 1891

Nous sommes heureux de constater les exelents résultats obtenus par le Comité d »Avize de la Croix-Rouge , et nous les résumons en quelques lignes.Fondé l »année derniére par la section centrale de Reims , le Comité des dames d »Avize s »est mis immédiatement à l »oeuvre par le recrutement d »adhérent .Donateurs ou souscripteurs qui se sont fait inscrire en grand nombre avec un empressement trés encourageant pour l »avenir .

Vers le milieu du mois de mars 1891 , M.le docteur Weill , ex médecin principal des armée , en retraite , donnait à Avize , une conférence brillante sur L »oeuvre de la croix-rouge et des sociétés de secours aux militaires.Le comité profitait de cette circonstance pour rendre compte de la gestion aux secrétaires ; il organisait en même temps une exposition du matériel déjà trés important dont il avait fait l »acquisition.

Depuis huit mois la situation s »est améliorée.Actuellement le nombre des adhérents est plus élevé qu »alors , la provision de linge et d »effets de toute nature se trouve sensiblement augmentée.

Il y a plus encore; le comité s »etais promis de tenter l »organisation d »une ambulance susceptible de recevoir 50 blessés et malades .

Grâce au dévouement sans bornes de ses membres et à l »esprit éminement patriote de la population , c »est un fait accompli maintenant.La municipalité à mis des locaux à la disposition de la Société ( deux classes des garçons et la grande salle au-dessus des écoles ) ; les habitants de leur côtés , se sont engagés à fournir les 50 lits montés avec le linge de rechange et le linge de toilette nécessaire .

La section de brancardiers et d »infirmiérs vient également d »être constituée , là , aussi nos concitoyens ont mis le plus grand empresement à contracter l »engagement qui leur était demandé.

L’organisation premiére est donc terminée et les differents services prêts à fonctionner en cas de besoin.Là ne s »arrêterons pas les efforts du comité qui a pris pour devise :

<< Toujours mieux! >> Nous aurons donc encore l »occasion par la suite ,d »apprécier les resultats acquis et d »offrir à nouveau nos modestes félicitations aux dames dévouées qui les povoquent .

Henri Vix 

 Un livre lui à été dedié :A la mémoire de Monsieur Henri Vix décédé à Avize le vendredi 2 avril 1897.chez Raphaël Bonnedame éditeur, Épernay, 1897

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire