Ballade Champenoise

Le village d’Eclaires comme celui de Le Chemin se trouve en Argonne, plus précisément au niveau de la trouée de Passavant, un nom donné par Thibault IV de Champagne dit le chansonnier en hommage à la bravoure au combat des habitants. Le comte ayant attribué sa devise à la commune  » passavant li mélior  » .

 

eclaires-eglise

Mais ce n’est pas cela la plus grande particularité. Là où Eclaires est unique par l’origine de son nom, c’est qu’il vient d’une plante ! D’un simple végétal (et non pas de la foudre comme on pourrait le penser à priori). De quoi surprendre !

Car si les communes dont le nom provient d’une variété d’arbres, d’une particularité du terrain comme d’une hauteur par exemple sont assez fréquentes, il est très rare qu’une plante, qu’une toute petite fleur de rien du tout, donne son nom à tout un village. Cette fleur, c’est la chélidoine.

La chélidoine est une plante commune près des murs, à sève (à latex) orangée et à fleurs jaunes. Elle fait partie de la famille des papavéracées tout comme le coquelicot. Elle est appelée aussi grande éclaire, et herbe aux verrues. Grande éclaire, voilà l’explication.

Alors pourquoi avoir fait de cette plante le symbole de ce petit coin de Champagne. Et bien à cause des verrues, une infection de la peau banale de nos jours qui par le passé était très invalidante pour qui devait travailler de ses mains pour nourrir sa famille.

En tout cas le village d’Eclaires viendrait bel et bien d’une plante pour soigner les verrues. Comme quoi les plus petites choses ont parfois les plus grandes des conséquences. Et puis autre leçon à tirer de cette histoire, c’est qu’il n’y a pas de petite ou de grande origine.

Toutes ont leur particularité et de mon avis on en apprend plus sur notre passé commun avec l’origine du nom d’Eclaires qu’avec celle, plus noble en apparence, d’un quelconque village dont le patronyme est dérivé de celui d’une tribu quelconque et oubliée…

 

 

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire