Ballade Champenoise

L’affaire Gobinot

Un affaire qui feras démissionner le maire de l »époque ,Gobinot  est le Nom du secrétaire de mairie en place et rendu responsable de cette escroquerie sous le Maire Devouge Pierre

 

L »affaire est révélé par le maire lors de la réunion extraordinaire et secrète du 7 juillet 1925, consacrée au compte-rendu de la commission des finances. Elle fait état de l’existence d’une comptabilité parallèle à celle du receveur des finances et laisse apparaître une dette de 77 786,44 F sous forme de factures impayées et de faux , soit le salaire annuel de vingt cantonniers à cet époque.
Pour dégager sa responsabilité et celle de son conseil, le maire Eugene MARTIN FLOT demande l’ouverture d’une enquête administrative auprès du sous-préfet d’Epernay.
L »affaire prend presque fin par le jugement du sieur Gobinot le 28 mai 1929 par la cour d’assise de la Marne. Malgré un enrichissement personnel prouvé, celui-ci est acquitté.

La cour d’assises de la Marne a-t-elle été sensible à son âge (72 ans), à une certaine forme de gâtisme!? Il est toutefois astreint aux versements de 20 000 F à la ville d’Avize et à 15 000 F à l’Hôpital Augé-Colin dont il était l’économe également indélicat.Cependant, en 1935, lorsque qu’Eugène Martin-Flot quitte la mairie, ces sommes, versées par Gobinot, sont toujours bloquées à la banque de France d’Epernay.

 

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire