Le Château de la Malmaison

Le Comte de CHAMISSO Alexandre Hippolyte ,

Premier des 4 enfants de De Chamisso Louis Marie de Boncourt dépossédé et déporté en Russie avec 20 000 Huguenots réfugiés dans l’électorat de Brandebourg à la suite de la révocation de l’édit de Nantes pendant la révolution et indemnisé par la commission en 1826 .

Ancien capitaine au 3e régiment du génie, né à Paris le 2 juin 1803.

20150501_100134

 

 

Reçu à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr, M. de Chamisso, sur le conseil de ses examinateurs, continua ses études de mathématiques et fut admis l’année suivante à l’école polytechnique, parmi les premiers. Il était contemporain du maréchal Niel, qui entretenait avec lui des rapports d’amitié.

Lors de son mariage avec Mme Caroline Louise, comtesse de Chamisso, sa parente, M. de Chamisso, donna sa démission et vécut depuis partie à Paris, et le reste du temps dans sa propriété d’Ay.

Ami de la solitude et du travail, le comte de Chamisso laisse plusieurs manuscrits.

Les pauvres des paroisses environnantes, Champillon et Saint-Imoges, perdent en lui un bienfaiteur.

Il est décédé le 2 mars 1874 en son château de la Malmaison, commune d’Ay.

Source :

  • AMB 1875.
  • La biographie de Chamisso la plus fouillée reste à ce jour la thèse de René Riegel, Adalbert de Chamisso, Sa vie et son œuvre, Paris, 1934.
  • Chamisso et les Huguenots berlinois. Un lien paradoxal entre l’Emigration et le Refuge  de René-Marc Pille

 

 

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire