Ballade Champenoise

Les Célébrités Politiques

Ernest Vallée

Ancien Garde des sceaux et Ministre de la Justice en 1902

 

Ernest Vallé, né à Avize (Marne) le 19 septembre 1845 et décédé à Paris le 24 janvier 1920, est un avocat et un homme politique français, ancien député

Avocat à la Cour d »appel de Paris, il est en 1892 rapporteur général de la commission d »enquête parlementaire sur  » les affaires de Panama  » .

Ernest Vallé commença ses études secondaires au lycée d »Epernay et les termina au lycée de Reims.Il fit son droit à Paris.

Biographie : Ernest Vallé est né à Avize (Marne) le 19 septembre 1845
Avocat, il fut en 1892 rapporteur général de la commission d »enquête parlementaire sur les affaires de Panama.(1)
Il est appelé en tant que sous-secrétaire d »Etat à l »Intérieur par Brisson lors de la formation de son second cabinet.
Mais celui-ci ne dure que 4 mois (du 5 juillet au 31 octobre) et Ernest Vallé retrouve la Chambre dès novembre 1898.
Nommé président du Parti Radical en 1901, et devenu sénateur, il occupe dans le ministère Combes le portefeuille
de la Justice, à compter du 7 juin 1902. A ce poste, il met sur pied les mesures contres les congrégations, qu »il discute
âprement devant le Parlement, et prépare la séparation de l »Eglise et de l »Etat et les modalités de la loi qui sera votée
à la fin de 1905, lui même ayant quitté ses fonctions de ministre de la Justice dès le 23 janvier 1905.

Le 7 octobre 1874 à Broquiers (Oise), Ernest Vallé contracta mariage avec Angelle Marie Pauline Bourdon,
née le 21 septembre 1855 à Broquiers. A cette époque, Ernest Vallée est avocat et habite au numéro 7, rue du Pont Louis Philippe à Paris.

Ce fut lui qui offrit à la commune de Broquiers, la première statue de Marianne.
Il est décédé à Paris le 24 janvier 1920.

1) Le Scandale de Panamá désigne une affaire de corruption liée au percement du canal de Panama, qui éclaboussa plusieurs hommes politiques et industriels français durant la Troisième République et ruina des dizaines de milliers d »épargnants.
Le scandale est lié aux difficultés de financement de la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama, la société créée par Ferdinand de Lesseps pour réunir les fonds nécessaires et mener à bien le projet.Alors que le chantier se révèle plus onéreux que prévu, Lesseps doit lancer une souscription publique

Une partie de ces fonds est utilisée par le financier Jacques de Reinach pour soudoyer des journalistes
et obtenir illégalement le soutien de personnalités politiques. Après la mise en liquidation judiciaire de la compagnie, qui ruine les souscripteurs, le baron de Reinach est retrouvé mort tandis que plusieurs hommes politiques sont accusés de corruption. Le scandale éclate au grand jour.

Le scandale se conclut en 1893 par la condamnation à cinq ans de prison de l »ancien ministre des travaux publics,Charles Baïhaut. Ferdinand de Lesseps et Gustave Eiffel seront condamnés, mais échapperont à la prison grâce à une prescription opportune. Charles de Lesseps, fils de Ferdinand, est condamné à la même peine que son père (5 ans de prison) et écope dans un autre procès d »un an pour corruption. Condamné à deux années de prison et 20 000 francs d »amende, Gustave Eiffel sera finalement réhabilité par une enquête qui montrera qu »il n »était pas impliqué dans les malversations. Le judaïsme de Herz et Reinach nourrit alors l »antisémitisme populaire croissant et la compromission des députés les rend alors encore plus intolérable par les antiparlementaires. D »autre part une
partie de la presse est discréditée par cette affaire et hérite d »une réputation de vénalité.

 

Martin Mathieu-Auguste

Député de 1863-1870
né à Avize le 24-11-1814 fils de Louis Auguste François Médard et Ploix Marie-Jeanne
partis vers la Corréze 

Décédé à Paris le 04-01-1878 entérrer au pére Lachaise

  • 31/05/1863 – 27/04/1869 : Corrèze – Majorité dynastique
  • 23/05/1869 – 04/09/1870 : Corrèze – Majorité dynastique

 

 

La Champagne vient de perdre un de ses enfants les plus estimés.
M – Mathieu, avocat, a été frappé en travaillant un dossier dans son cabinet.
Originaire du canton d »Avize qu »il a représenté au Conseil général de la Marne, il plaidait depuis 1837 avec un grand talent et avait été membre du conseil de l »ordre.
Secrétaire de M. Delangle il prit de bonne heure une place considérable au barreau de Paris ; orateur passionné, dialecticien puissant, adversaire redoutable, il s »est rendu justement célèbre.
M. Mathieu prit part également aux débats politiques comme député de la Corrèze et s »est signalé par son projet sur les sociétés commerciales. Il était officier de la Légion d »honneur.

Jules Auguste MACQUART , chamoine honoraire curé doyen de la paroisse saint-nicolas d »avize ( 1855-1936 )

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire