Ballade Champenoise

Li rossignols chante tant (28)

Li rossignols chante tant (28) (15)

Il veut imiter le rossignol et mourir en chantant ; il prend Dieu et les Saints en témoins , de ce que personne n’aime sa Dame , autant que lui .

 

Li rossignols chante tant
Que mors chiet de l’arbre jus,
Si belle mort ne vit nus,
Tant douce ne si plaisant.
Autresi muire en chantant à hauts cris,
Et si ne puis de ma Dame estre oïs,
N’ele de moi pitié avoir ne daigne.

Chascuns dist qu’il aime tant
Qu’onques si fort n’aima nus.
Ce fait fins amans confus,
Que trop mentent li truant.
Mais Dame doit conoitre à leur faus dis
Que de tous biens se est leur cuer partis.
Si n’est pas drois que pitié li en pregne.

J’en trairai Dieu à garant
Et tous les sains de là sus
Que, sé nus puet amer plus,
Que je n’aie amendement,
Ne ja de vous ne soie maie oïs.
Ains me tolez vos débonaire vis,
Et me chasciez com beste de montaigne.

Je ne cuid pas que serpens
N’autre beste poigne plus
Que fait Amors au dessus:
Trop parsont si cops pesants.
Plus trait sovent que Turs ne Arabis.
N’onques encor Salemons ne Davis
Ne s’i tinrent ne qu’uns faus d’Alemaigne.

Onques fierté n’ot si grant
Vers Pompée Julius,
Que ma Dame n’en ait plus
Vers, moi, qui muir désirant.

Devant li est tosjors mes esperis:
Et nuit et jor li crie mille fois merci,
Baisant ses piés, que de moi li soviegne.
N’est merveille se je suis esbahis;
Que li confort me vient si à envis,
Que je doute molt que tous biens ne souffraigne.

Dame, de vos mes cuers ne est partis:
Si vos en jurles grez et les mercis,
Que je atens qu’encor de vous me viegne.
Maint dur assaut m’aura Amors bastis.
Chançon va tost et non pas à envis,
Et salue nostre gent de Champaigne. *

*Thibaut n’étais pas en champagne quand il à écris cette chanson 

 

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire