Ballade Champenoise

Mauvais arbre ne peut florir (79)

Mauvais arbre ne peut florir ( 79 )

Mauvais arbre ne peut florir;
Ains seche tout et va crollant.
Et hom, qui n’aim, sans mentir
Ne porte fruit; ains va morant.
Flour et fruit de cointe semblant
Porte cil, en qui naist amour,
Et cel fruit a tant de valour
Que nus n’en porroit esligier:
Car de tous maus peut allegier.
Fruit de nature l’apelle on :
Or vous ai devisé son nom.

De ce fruit ne puet nus sentir ,
Se Diex ne 1′ fait premièrement,
Qui à Dieu amer et servir
Done cuers et cors et talent,
Cil queult dou fruit irestot avant;
Et Diex l’en (ait riche secors.
Por le fruit fu li premiers plors,
Quand Eve fist Adam péchier.
Mais qui dou bon fruit veut mangier,
Dieu aime et sa Mère et son non;
Si queudra le fruit de saison.

Signor, de l’arbre.dit vous ai
De nature, dont Amors vient:
Dou fruit meur conté je vous ai,,
Que cil quieult, qui à Dieu se tient.
Mais dou fruit vert me ressovient,
Que ja en moi ne meurira:
C’est li fruit, dont Adams pécha.
De ce fruit est plains mes vergiers.
Dès que ma Dame vi premiers,
Oi de s’amor plain cuer et cors;
Ne à nus jor n’en istra fors.

Bien cuid, dou fruit ne gosterai,
Que quoilli ai. Ainçois m’a vient
Si com à l’enfant, (bien le sai)
Qui à la branche se sostient,
Et entour l’arbre va et vient;
Ne ja amont ne montera.
Ensi mes cuers folement va:
Tant parest grans mes désiriers,
Que je en tieng mes grans maus chiers.
Si suis effraés com li ors
Vers li, qui est tous mes trésors.

Diex, sé je pooie queiliir
Dou fruit meur de vous amer.
Si com vous m’avez fait sentir
L’amor d’aval et comperer,
Lors me porroie bien saoler
Et venir à repentement.
Par votie dous commandement
Me donez amer la millor:
Ce est la précieuse flor,
Par qui vous venistes ça jus,
Dont le deaubles est confus.

Mère Dieu, par votre douçour,
Dou bon fruit me donés savour:
Que de l’autre ai je senti plus
Qu’onques encor n’en senti nus.
Philippe, laissiez vostre errour.
Je vos vi ja bon chanteour:
Chantez. Et nos dirons dessus
Le chant : Te Deum laudanum.

 

Laisser un Commentaire

commentaires

Laisser un commentaire